Les plantes - La phytothérapie

Phyto ou l’usage des plantes sèches ou fraiches.

Elles sont utilisées en infusion, en décoction, en poudre simple ou totale (totum de la plante) à ingérer dans un jus de fruits ou de légumes, dans une compote, un fromage blanc. On les trouve en gélules, en comprimés, en ampoules, en macérations à chaud, à froid, dans l’eau, l’huile, l’alcool ...

Sous formes de teintures-mères, d’huiles essentielles, d’élixirs floraux, de suspension intégrale ...

Une ou plusieurs ou toutes les parties peuvent être utilisées en fonction du principes actifs que l’on veut utiliser : bourgeon, racine, tige, aubier, fleur, fruit, feuille ... Le «totum» est l’utilisation de la plante dans son intégralité. C’est pour le naturopathe la meilleure utilisation qui soit, c’est à dire la plante entière.

Les plantes de par leur nature sont en complète harmonie avec les autres créatures de la nature dont les humains.

Certaines sont néanmoins toxiques et nous ne les utilisons pas en naturopathie. La nature est si généreuse que le choix reste très très très vaste, sans compter que chaque plante possède un large spectre d’actions différentes et complémentaires.

Il est utile de préciser qu’en naturopathie nous n’utilisons pas les plantes de manière symptomatique. Mais plutôt dans le but de détoxiner, de revitaliser ou d’équilibrer les échanges organiques.